Vous avez vu la tête du chat ? C’est un peu la mienne en ce moment…

Je suis en colère régulièrement. D’habitude, ça passe comme c’est venu en travaillant sur moi. Aujourd’hui, c’est plus compliqué. Je n’arrive pas à m’en détacher.

Je ressasse tout mon passé, mes échecs, mes trahisons professionnelles subies, mon accident, mon handicap, ma douleur… Un rien me fait exploser. J’ai même relu tous mes échanges de mails d’avec mon ancien associé, ça n’a pas aidé.

Pourtant, tout va bien, le déconfinement se passe bien, le soleil brille. La vie est belle.

Que puis-je faire que je n’ai déjà fait ?

Sur les conseils de mon épouse, je vais, cet après-midi, voir un médecin Chinois. C’est lui qui lui avait parlé de ma colère. Aller le voir, c’est peut-être un premier pas vers une libération.

Si ça ne fonctionne pas, il est peut-être sage de retourner voir mon bio-énergéticien qui m’avait fait beaucoup de bien à l’époque.

En tout cas, écrire me fait déjà du bien, je sens cette énergie négative qui part par l’extrémité de mes doigts quand je couche mes mots (mes maux) sur le clavier.

Je fais une pause, je pars en kiné, je vais voir ce nouveau médecin Chinois et je reviens raconter mon expérience…

(Là, vous ne voyez pas, mais le temps passe, vous entendez la musique d’ascenseur dans votre tête ou ça ne le fait qu’à moi 😆 )

Ma séance

C’est à Sénas que se déroule la séance. Une petite ville des Bouches du Rhône non loin de la maison. Je suis reçu par le médecin, Jean-François Leymarie. Tout va bien, je pénètre directement dans son cabinet sans passer par la case “Salle d’attente”.

Son cabinet est décoré de façon sobre, une déco typée asiatique avec un éventail, un dessin de village typique ancien, quelques statuettes et un tableau représentant une tête dont le 3ème œil est ouvert.

Côté mobilier, c’est spartiate (rien à voir avec la chaussure du même nom) : un petit bureau, un grand buffet dans lequel sont rangés tous les livres en relation avec sa profession et une table de massage très confortable.

Je m’assois à son bureau et on commence à discuter. Pourquoi suis-je là ? Que m’est il arrivé ? Quels sont mes problèmes physiques ?

Cela ressemble dans un premier temps à un premier rendez-vous classique chez un médecin traditionnel.

Pendant ce temps il écoute, il prend des notes et quand il a tout ce dont il a besoin pour me connaitre, il m’explique.

La médecine chinoise n’est pas une médecine classique conventionnelle. Elle ne soigne pas les problèmes physiques déjà apparus même si elle peut en accélérer le processus de guérison. Elle intervient en amont.

En amont ? C’est à dire ?

La médecine chinoise, celle pratiquée par M. Leymarie tout du moins, est axée sur les émotions et les énergies. Là où la médecine traditionnelle ne parle que de flux sanguins, d’organes, de choses visibles et palpables, la médecine chinoise parle de flux énergétique et de gestion émotionnelle.

Imaginez que votre corps, qui est parcouru par tout un système de voies veineuses, artérielles dans lesquelles circule votre sang, soit aussi pourvu d’un système circulatoire d’énergie non visible, non palpable mais tout aussi réel et important.

Là, je viens de perdre tous les fans de saint Thomas… 😆

Alors j’enfonce le clou si j’ose dire. Imaginez que vos organes soient le siège de vos émotions et que trop d’émotions négatives puissent laisser la place à la maladie.

J’ai bien aimé l’image utilisée par le médecin. Votre corps est, certaines fois, rempli de nuages qui laissent tomber la pluie, la pluie représentant les émotions négatives. Chaque organe vital est un seau qui se remplit au fur et à mesure des pluies qui composent notre vie. À un moment, il faut vider ces seaux avant qu’ils ne débordent et amènent la maladie.

Je pourrais aller encore plus loin dans les explications, comme notamment que certains organes comme le foie et les reins ont un rôle à jouer dans la bonne tenue de vos os et de vos tendons, mais je ne suis pas encore spécialiste et je ne voudrais pas dire des âneries…

En ce qui me concerne et même chez vous d’ailleurs, il faut savoir que le foie est le siège de la colère et que les reins sont le siège de la peur. Je suis en colère et j’ai peur de l’avenir, il faut donc vider mes seaux et restructurer tout mon système énergétique afin que mes organes puissent tenir leur rôle.

Qu’est-ce qu’il m’a fait alors ?

Je vois quelques impatients devant leurs écrans qui ne tiennent plus en place tellement le suspens est à son comble… Mais que s’est-il passé ensuite ?

On est passé du théorique à la pratique.

Dans un 1er temps, je me suis allongé sur sa table de massage afin qu’il puisse, à l’aide de crèmes, me fluidifier tout mon système énergétique de la tête aux pieds. C’est un massage assez énergique de surface. Pendant qu’il place la crème, je sens qu’il dessine des symboles, je ne sais pas lesquels ni ce qu’ils signifient. C’est à creuser.

Quand il s’attaque au ventre, les gestes sont différents. Ils partent dans tous les sens mais on sent bien qu’ils ne sont pas faits au hasard.

Une fois le massage effectué, on passe à l’acupuncture, toujours avec un objectif de soin énergétique. Le but : Laisser l’énergie parcourir tout le corps, nettoyer le système encore et toujours. Pour ce faire, quelques aiguilles sont plantées au niveau des pieds à gauche (sur le dessus, je vous rassure), d’autres dans le pied et le mollet droit et une sur le sommet du crâne comme une antenne. On laisse agir une petite demi-heure et voilà, la séance est terminée.

Qui c’est qui va manger Chinois pendant des semaines ?

Bilan

Je pars avec une liste de plantes médicinales à prendre quotidiennement pendant un laps de temps défini. Une plante qui va m’aider à diminuer ma colère et une plante qui va m’aider à lâcher prise.

Je suis invité à revenir le voir si j’en ressens le besoin, aucune obligation.

Je suis effectivement détendu quand je sors, ma colère est apaisée mais toujours présente. Vider un seau ne l’empêche pas de se remplir, ça laisse le temps au seau de se remplir de nouveau.

Les plantes vont m’aider à laisser passer les nuages sans qu’ils déversent leur pluie d’émotions négatives. Ainsi, mes seaux se rempliront moins vite.

La médecine chinoise étant une médecine de prévention, on n’en aperçoit pas les effets sur l’instant. La pratiquer permet d’éviter des problèmes plus graves qui nécessitent l’intervention de notre médecine traditionnelle.

Je vous conseille d’essayer même si vous n’êtes pas certain du bénéfice. Moi, j’y crois et c’est ce qui me semble être le plus important dans la démarche. Au pire, vous aurez le droit à un peu de bien-être.

Abonnez-vous !

Vous souhaitez recevoir directement sur votre boite mail le dernier article du blog ? Inscrivez-vous en suivant ce lien.