L’institut de Stephen King

Notre nouvelle vie au soleil

L’institut de Stephen King

Depuis que je passe du temps en voiture, notamment pour me rendre sur mes lieux de soins, j’ai commencé la lecture auditive. Je n’ai donc pas lu ce livre, je l’ai écouté et ma vision du bouquin s’en trouve un peu changée. Sur le fond, ça ne change pas grand chose, c’est le dernier Stephen King et j’avoue être attiré par ce grand nom du “Qui fait peur”. Celui-ci est à classer dans la catégorie science fiction (ou pas). En tout cas, il dérange, il gène, il perturbe. Comme de coutume, il rend l’impossible plausible…

Où ?

L’histoire se déroule aux États-Unis, principalement dans le Maine, dans un endroit secret loin de tout.

Quand ?

L’histoire est contemporaine.

Qui ?

  • Luke Ellis, l’enfant prodige, télékinésiste
  • Les autres enfants enlevés, TK ou TP
  • Les membres du personnel de l’institut.
  • Tim, l’ancien policier, veilleur de nuit.

L’histoire :

Un jeune enfant surdoué de Minneapolis, Luke Ellis, a juste 12 ans quand il propose à ses parents de passer les tests d’entrée de 2 grandes écoles dont il pourrait suivre les programmes en simultanée. Petite particularité, il fait bouger quelques objets de temps en temps par la pensée.

Une nuit, un SUV noir s’arrête devant chez lui. En sortent plusieurs personnes, bien entrainées qui, en toute simplicité, enlèvent le jeune Luke et tuent ses parents.

Luke se réveille dans sa chambre le lendemain matin, mais quelque chose le gène. Sa chambre n’a plus de fenêtre. Comment est-ce possible ? En fait, cette pièce ressemble à sa chambre, mais c’est une copie de sa chambre. Elle est une des nombreuses chambres qui compose l’institut.

L’institut enlève des enfants qui ont des talents spéciaux, la télékinésie et la télépathie. Parmi eux, certains enfants vont guider Luke et le prendre sous leurs ailes.

Commencent alors les expériences menées par des membres du personnel sans empathie.

Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez