C’est le chiffre du jour.

Les fêtes sont passées et la Covid ne nous a pas empêché de manger et de boire afin de respecter les traditions familiales. Oui, je sais que l’on peut se contenter de jeûner en famille en buvant de l’eau mais se goinfrer et boire à outrance est une option qui me plait également.

N’en parlons plus, c’est fait.

Nous avons attaqué le traditionnel Dry January afin de nous remettre dans le droit chemin et afin de nous permettre de remettre certaines chemises qui nous boudinaient fin Décembre.

Le 1er Janvier ne compte pas, puisque nous fêtons la nouvelle année et que, ne pas boire, pourrait porter malheur. Comme on casse des bouteilles de champagne sur les nouveaux bateaux avant de les mettre à l’eau, nous nous devons de boire du champagne avant de nous mettre à l’eau et ça n’a rien de bateau. Et tu commences à boire à quelle heure ? Bah tôt…

Nous commençons donc à arrêter de boire le 02 ou le 03. Je vous avoue ne plus me rappeler sûrement à cause des effluves des alcools passés.

Qui dit plus d’alcool, dit plus de saucisson, plus de noix de cajou, plus de chips. Et c’est tant mieux, parce que la moindre consommation de ce genre de victuaille nous ramène irrémédiablement vers la consommation d’un verre de notre alcool préféré voire deux.

Et puis, il y eu un dérapage, un manque de volonté, une visite impromptue. Je vous avoue que je ne sais plus bien à cause des effluves des alcools consommés depuis. Alors, on a replongé…

Voilà ! Le dry january est passé, plutôt facilement je dois dire, et je me suis dit : “Tiens, et si je me pesais ?”

Certaines personnes dotées d’une intelligence hors du commun avaient déjà deviné l’origine du titre. Les autres viennent de le comprendre.

Il ne faut pas que je rumine, il faut que j’écrive.

D’où cet article sans grand intérêt pour vous mais qui me libère d’un poids qui pourrait faire la différence sur la balance. Sait-on jamais.

Si, grâce à cela, je retombe à 91.1, je pourrais déclencher un appel d’urgence aux États-Unis (911). “Hi, my name is Vincent, I live in France and I’m fat. Let me take part in the show “Fat Guys in the Wood””

Don’t worry, it’s a joke.

Je peux revenir au français. 😂 Non mais je ne suis pas gros, juste un peu boudiné dans certaines chemises que j’achèterais plus grande s’il le faut.

Je suis juste un peu dégoûté.

Mais ce n’est pas la seule chose qui me perturbe. Je dois vous avouer quelque chose, je suis fan de dessin-animés, de super héros Disney ou Marvel. Pas au point de mettre des posters dans ma chambre, juste je les regarde quand ils passent au cinéma ou à la télé. Certains ne connaissent pas le cinéma, demandez à vos parents ils vous expliqueront.

J’aime Spiderman, Ant-man, Hulk et tous ces supers héros qui sont nés sans pouvoir et qui les acquièrent suite à un évènement spécifique. Spiderman a été mordu par une araignée, Ant-man a inventé un appareil pour changer sa taille et le docteur Bruce Banner a mangé trop de brocolis et est devenu vert (à vérifier pour le dernier, je suis moins sûr).

Alors comment expliquez-vous qu’en étant resté 3 minutes dans l’azote liquide, je ne sois pas sorti en ayant la capacité de glacer tout ce que je touche ? J’aurais pu devenir Iceman (ah non, déjà pris dans top gun), ou Frizer (ah non, déjà pris dans dragon ball), ou le Roi des neiges (Libéré, délivré !).

Au lieu de ça, je me suis pesé et ce matin je suis juste “Paupiette-man” et ça m’a refroidit.

À très vite !

Abonnez-vous !

Vous souhaitez recevoir directement sur votre boite mail le dernier article du blog ? Inscrivez-vous en suivant ce lien.